"Les choses", Exposition collective

A partir du 15 décembre 2015



je me souviens de mon stage chez maGalerie et de l’exposition de Wendy Jacob

je me souviens que nous avions failli danser pour une pièce de Felix Gonzales Torres

je me souviens de « L’hiver de l’amour »

je me souviens de mon enthousiasme pour l’exposition de Cécile Bart à la VillaArson, alors que je n’avais rien compris à celle d’Etienne Bossut un an plus tôt

je me souviens de notre premiere exposition, dans l’appartement de ma grand-mère à Montrouge

je me souviens des expositions de No Big Deal à la galerie Elisabeth Valleix, et de Hyun Soo Choi

je me souviens de notre rencontre avec Gérard et Francois, lors d’une exposition de Michel Blazy

je me souviens de l’exposition de Jean Michel Sanejouand à Beaubourg, elle avait lieu en même temps que l’exposition de Robert Morris. Deux hommes libres

je me souviens de l’appartement de la rue Vieille du temple, juste à coté du Pick Clops

je me souviens de la venue de Paul McCarthy, assis sur le lit regardant une vidéo de Bruno Pelassy, il était venu avec Florence et Edouard

je me souviens des encouragements de Jennifer quand elle était venue nous voir

je me souviens du premier article de presse écrit par Michel Nuridsany sur la galerie

je me souviens des revues Documents, Purple et Bloc Notes

je me souviens qu’un voisin s’était plaint des bruits d’oiseaux que nous diffusions dans la cour

je me souviens de notre premier local rue de Charonne

je me souviens qu’il y avait toujours des bonbons pour les vernissages

je me souviens des expositions de Véronique, Brigitte, Christine, Valérie, Heather, Liliane, Delphine…..

je me souviens de la première fois où Didier est venu à la galerie, c’était pendant l’exposition de Véronique Boudier

je me souviens des expositions de groupe à L’écart, atelier d’artistes transformé pour l’occasion en lieu d’exposition. C’est là que nous avions montré pour la première fois, la pièce des oiseaux de Céleste Boursier-Mougenot

je me souviens d’une performance de David Medalla à la galerie Alain Gutharc

je me souviens de l’exposition de Claude Lévêque, concomitante à son exposition à l’ARC

je me souviens du local de l’avenue Ledru-Rollin, au fond de la cour, nous l’avions refait nous-mêmes et cela pas sans effort

je me souviens de la vente d’un wall painting de Mathieu Mercier, pièce à protocole, à Jean. C’est là que nous avons implicitement décidé d’y croire

je me souviens de la première fois où Anne et Marc sont venus à la galerie, c’était le dernier jour du montage de l’exposition d’Yves Grenet, celui-ci d’ailleurs avait été tout à fait accueillant

je me souviens de la liste « initiative privée »

je me souviens des conversations animées au café des sports et des événements « Réveillons nous » organisés avec Jean-Christophe et Stéphane

je me souviens de notre première rencontre avec Fabrice, il travaillait alors au Centre Pompidou

je me souviens d’Austerlitz autrement

je me souviens du Transpalette à Bourges, lieu incroyable avec une programmation remarquable

je me souviens de notre première participation à la Fiac avec un solo show de Boris Achour

je me souviens de notre rencontre avec Gilbert, c’était grâce à Stéphane. C’est lui qui nous a permis de nous installer rue Saint Gilles

je me souviens de la rue Louise Weiss, et du monde qu’on y croisait. Des soirées qui suivaient les vernissages

je me souviens de l’exposition inaugurale, un solo show de Franck David. Le ton était donné

je me souviens de l’ambiance le jour de l’inauguration de Vider Paris de Nicolas Moulin, quelques semaines après le 11 septembre

je me souviens des devantures de la rue Saint Gilles, pièce inoubliable de Veit Stratmann

je me souviens de ma rencontre avec Agnès lors de l’exposition « La beauté » à Avignon

je me souviens du solo show de David Renggli à Liste

je me souviens de nos déjeuners avec David au restaurant thaï

je me souviens du « théâtre ce soir » de Pierre Ardouvin que nous avions montré à Bâle

je me souviens de l’atelier d’Eric Baudart aux Beaux Arts de Paris, et de la découverte de son oeuvre conVex

je me souviens de ce grand diner à la galerie un soir d’été. C’était ce soir là que Guy était tombé. Une fois la peur passée, Nicole nous avait signalé qu’il était étourdi

je me souviens de La Générale et de la première fois où nous avions vu des peintures d’Anne Neukamp

je me souviens du stand de Dicksmith et des pièces de George Henry Longly qu’avait achetées Guillaume

je me souviens que Philippe nous avait prêté son local de la place Vendôme pour faire une exposition avant les travaux

je me souviens de ces vernissages en province, des bus qui nous mènent d’un lieu à un autre, des buffets mais aussi des surprises, comme celle de voir l’échafaudage en béton de Dominique Ghesquière

je me souviens de l’exposition de Jean-Baptiste Bernadet chez Torri, c’est là que nous avions découvert son travail

je me souviens des soirées foie gras/champagne

je me souviens de mes premiers échanges avec Domenico

je me souviens qu’on nous avait dit de regarder le travail de Michael Manning. Intriguée, Fred l’avait rencontré à Los Angeles

je me souviens de Jean Roch à Artissima, et de la décision d’ouvrir monChéri à Bruxelles

je me souviens qu’Illaria et Andrea m’avaient présenté Gabriele De Santis

je me souviens de mes nuits passées sur instagram, et de la découverte de l’univers si particulier de Brian Kokoska

je me souviens de l’exposition Landlords à monChéri, et de la performance de Bradford Kessler

je me souviens de la lampe cactus et du mobilier assorti aux tableaux mais aussi de l’enthousiasme qu’avait provoqué l’exposition de Neil Raitt

je me souviens des jésus en mouvement de l’exposition de Folkert de Jong

je me souviens de l’exposition d’It’s Our Playground à la Bonington gallery à Nottingham, cette exposition avait donné l’impulsion de l’exposition « Les choses » à la galerie Valentin